Catalogue Auteurs

# / A / B / C / D / E / F / G / H / I / J / K / L / M / N / O / P / Q / R / S / T / U / V / W / X / Y / Z


Auteurs commençant par la lettre : D


d'Isere Bill

Bill d’Isere, ou Laurent Manillier pour l’État si vil, né en 69 du siècle dernier, neuf mois après mai 68, a connu mille métiers et mille misères. Il est devenu un bricoleur de mots, par plaisir et un peu par provoc. Touche-à-tout de ce qui ne sert à rien dans un monde un peu trop mercantile, photographe, poète, auteur et traîne-savates, iconoclaste revendiqué, militant quotidien de l’humanité ordinaire, il n’oublie pas pour autant que, les jours de grand vent, les écrits s’envolent et les paroles restent.

En savoir +
Dabit Eugène

Né le 21 septembre 1898 à Mers-les-Bains. Après avoir été apprenti ferronier d'art puis mécanicien à la Compagnie Nord-Sud, il s'engage comme artilleur en 1916. De 1918 à 1926, il se consacre à la peinture, dont il vit difficilement. Il publie son premier ouvrage en 1926. En juin 1936, il accompagne André Gide en U.R.S.S. où il meurt le 21 août.

En savoir +
Dargent Milan

Milan Dargent est né le 28 décembre 1960, à Lyon. Marié, deux enfants, il vit aujourd'hui à Paris, où il exerce une profession. Il écrit aussi des livres. Le  Tournant de la rigueur est le dernier en date. 

En savoir +
Dazat Olivier

Olivier Dazat a quarante-quatre ans. Il a dirigé le magazine Cinématographe (1984-1987). Il est aujourd'hui scénariste.

En savoir +
Dazy Sylvie

Du Creusot, la ville ancienne des mines et de la métallurgie, Sylvie Dazy s’envole très tôt pour migrer vers Lannion et le Trégor. De cette enfance tournée vers le large naît un amour inconditionnel pour la Bretagne. Mais la vie a plus d’un tour dans son sac et l’envoie, à vingt-deux ans, aux prisons de Fleury-Mérogis et de la Santé. Elle devient éducatrice, chargée de réinsertion et dit y avoir tout appris des relations humaines. La quarantaine arrivant, elle fatigue de toujours commencer sa journée en frappant à la porte d’une maison d’arrêt, elle décide d’écrire, de frapper à la porte de maisons d’éditions et livre ce texte, inspiré de son expérience.

En savoir +
Defoe Gideon

Gideon Defoe a trente ans et vit à Londres. Selon une rumeur non confirmée, il serait un descendant de Daniel Defoe. Il a écrit cette histoire de pirates pour impressionner une fille.

En savoir +
Delome Didier

Des années cinquante à nos jours, après des détours par le journalisme, l’édition, la télévision et le théâtre… enfin la littérature où il raconte tout, ou Presque !

En savoir +
Deroche Frank

Frank Deroche vit à Paris. Après un détour d’une dizaine d'années par l'université, dont il est docteur (thèse sur l’esthétique fin-de-siècle), il se consacre aujourd’hui à l'écriture.

En savoir +
Dexter Gary

Gary Dexter est né en 1962 et vit actuellement dans le Norfolk, en Angleterre. Journaliste et écrivain, il collabore au Times, au Guardian et au Sunday Telegraph, dans lesquels il publie des chroniques sur les aspects insolites de l’histoire littéraire. Il est l’auteur de Why Not Catch-21?, traduit en français sous le titre Ce que cachent les titres (MiC_MaC, 2008) ; Le Souilleur de femmes d’Oxford est sa première œuvre de fiction.

En savoir +
Dounovetz Serge

Serge Dounovetz est né en 1959 à Ménilmontant. Depuis 20 ans, il publie des textes noirs.

En savoir +
Dumortier David

David Dumortier est né en 1967. Arabisant, diplômé de l’Inalco (Institut national des langues et civilisations orientales), a séjourné au Proche-Orient. Vit à Paris. Nombreuses publications : poésie, jeunesse, récits.

En savoir +
Dutourd Jean

Jean Dutourd est né à Paris en 1920. Mobilisé en juin 1940, il est fait prisonnier et s’évade six semaines plus tard. Il entre dans la Résistance, est arrêté au début de 1944, s’évade une nouvelle fois et participe à la Libération de Paris. Il publie en 1946 son premier livre, Le Complexe de César, qui lui vaut le prix Stendhal. Suivront (jusqu’à sa mort, en 2011) une soixantaine d’ouvrages parmi lesquels le célèbre Au bon beurre (prix Interallié 1952). Lorsqu’on l’interrogeait sur son oeuvre, Jean Dutourd citait son roman Les Horreurs de l’amour (publié en 1963) parmi ses livres favoris : cette conversation de huit cents pages entre deux amis qui se promènent dans Paris confine en effet au sublime. Fin lecteur (L’Âme sensible, La Chose écrite), il fut également un mémorialiste de haute volée (Le Demi-solde, Les Voyageurs du Tupolev).

En savoir +