Catalogue Auteurs

# / A / B / C / D / E / F / G / H / I / J / K / L / M / N / O / P / Q / R / S / T / U / V / W / X / Y / Z


Auteurs commençant par la lettre : M


Mac Orlan Pierre

Né à Péronne le 26 février 1882, Pierre Dumarchey, après des années de grands voyages et de petits métiers, fréquente la bohème montmartroise du début du siècle. Blessé à la guerre de 1914, il se retire en 1927 à Saint-Cyr-sur-Morin où il multiplie romans, essais, reportages, et chansons. Il meurt le 27 juin 1970.

En savoir +
Magnane Georges

Georges Magnane (1907-1985) a mis sa vie sous le double signe de l’effort sportif et de l’endurance intellectuelle. Cet athlète complet issu de la Haute-Vienne, agrégé d’anglais qui enseigna au lycée Pasteur (Neuilly), s’illustra, tout au long de sa vie, dans quatre disciplines : le sport (plutôt costaud et tonique, on le vit revêtir tour à tour la tenue de judoka, le maillot cycliste, enfiler le slip du nageur ou les gants du boxeur), la traduction (ancien d’Oxford, il traduisit les classiques américains du xxe siècle : Hemingway, Capote, Nabokov, etc.), la sociologie (du sport, bien sûr, dont il fut l’un des pionniers au sein d’une équipe dirigée par Georges Friedmann) et enfin la littérature avec une série de romans parus chez Gallimard et Albin Michel.

En savoir +
Marcelle Pierre

Pierre Marcelle est né en 1952. Il vit et travaille à Paris.

En savoir +
Maréchaux Laurent

Laurent Maréchaux est né le 13 octobre 1952 à Nogent-sur-Marne. Il navigue entre la rive gauche de la Seine, les berges de l’Iton et les côtes d’Afrique et d’Amérique du Sud. Il aime les rondeurs des femmes, de la mer et des arènes. Il ne possède ni télévision, ni téléphone portable, ni four à micro-ondes.

En savoir +
Martin Yves

Né en 1936, il n’est rien des rues de Paris qu’Yves Martin ne sache transfigurer. Chantre du zinc et du bitume, des êtres et de leur solitude, c’est un rêveur qui marche et dont l’œil enregistre ce que l’existence prend jour après jour. Il meurt en 1999.

En savoir +
Martinet Jean-Pierre

Parti de rien en 1944, Jean-Pierre Martinet a accompli une trajectoire exemplaire : il n’est arrivé nulle part. L’écrivain des bords de la Dordogne est mort en 1993.

En savoir +
Mégnin Jean-Philippe

Jean-Philippe Mégnin vit pas très loin de Besançon et tout près de sa femme et de leurs deux enfants. Quand il n’enseigne pas l’histoire des sciences, il se demande toujours ce qu’il préfère : écrire ou jouer du piano, Lascaux ou Soulages, le glacier du Géant ou le Quartier latin. Sans compter qu’il y a aussi la pointe du Raz... 

En savoir +
Mérindol Pierre

Né l’unique vendredi 13 de l’année 1926, Gaston Didier prend le nom de son village : Mérindol. Tâte de la résistance et de la vraie, dans le Vercors. Travaille après-guerre pour le galeriste Pierre Loeb (dans les faits prend les messages et sort la chienne Véronique) dont la boutique est sise rue des Beaux-Arts. Rencontre Bob (Robert Giraud)sur le trottoir d’en face et renifle avec lui du Paris insolite. Puis dévisse en Rhône-Alpes, mène une carrière de localier au Progrès de Lyon, signe des brûlots dans lesquels il soulève plus de lièvres qu’il ne se fait poser de lapins, prend sa retraite en 86 et disparaît de la circulation. Entre-temps il aura renfloué un vieux balloche du coin de la Contrescarpe, persuadé Fréhel de remonter sur les planches pour ce qui sera son ultime tour de chant, et ferraillé en duel au sabre d’abordage contre le dernier des bonapartistes.

En savoir +
Messina Marion

Banlieusarde sans accent, ni pyromane, ni victime, élevée par des ouvriers bibliophiles et fins gourmets, Marion Messina était prédestinée à ne satisfaire aucun cliché. Persuadée qu’une carrière de diplomate l’attend, elle rêve d’Oxford depuis son lycée technique de zone « sensible », tuant ses après-midi à feuilleter des catalogues de voyagiste entre deux cours de bharatanatyam. Las, ni l’ONU ni les théâtres de Madras ne se décident à exploiter son talent. Elle devient pigiste, étudiante en science politique et finit par valider un BTS agricole.

En savoir +
Michard Sophie

Sophie Michard est née le 14 décembre 1963 à Paris. Chouchoute des professeurs de français, elle renonce à devenir vétérinaire pour s'orienter vers les produits de beauté. Un sujet qu'elle a toujours parfaitement maîtrisé. Elle est journaliste de presse féminine. Mariée, mère de deux enfants, elle a passé un an en Irlande. Jamais de sport. Les Petites Filles modernes est son premier livre.

En savoir +
Michel Hubert

Hubert Michel est né le 5 février 1960 en Ille-et-Vilaine. Il vit à Paris. Lauréat des Missions Stendhal 2003 (séjour au Nouveau-Mexique, Etats-Unis). Après avoir exercé diverses professions, Hubert Michel entreprend des études universitaires à l’approche de la trentaine. Une Maîtrise d’édition en poche, il entre en 1991 chez Albin Michel Jeunesse en qualité de responsable de la communication. En mars 2000, il devient attaché de presse pour Gallimard Jeunesse. À partir du printemps 2003, il consacre une année sabbatique à son troisième roman et au voyage (Suède, États-Unis, Espagne, Canada). Au terme de cette parenthèse professionnelle, il démissionne de ses fonctions pour se réserver à l’écriture. Il a été rédacteur pour Dada et collabore aujourd’hui à la revue d’art 9 de Cœur. Il envisage un séjour qui le conduirait de Buenos-Aires à Montevideo. hubert.michel@noos.fr

En savoir +
Millon Alexandre

Alexandre Millon est moustachu envers et contre tout. Vit en Belgique. Dans le Hainaut. Henry Millerien de coeur depuis toujours pour l'enthousiasme et jusque son attachement pour la Grèce, Millon se réclame de l'esprit désenchanté, mais allègre, de Pierre Desproges.(Eric Allard) Co-anime avec Daniel Charneux, des rencontres littéraires, à la maison Losseau, Mons.

En savoir +
Minière Isabelle

Isabelle Minière est née un 24 août au Mali, mais elle a passé son enfance en France, près d’Orléans. Psychologue, elle a habité ici et là, à la ville, à la campagne, séjourné quatre années en Chine. Elle est très heureuse d’être la mère de ses trois filles et vit aujourd’hui à Paris. La lecture et l’écriture font partie de sa vie depuis son enfance, depuis qu’elle y a goûté…

En savoir +
Montana Cyril

Cyril Montana aime, vit et travaille à Paris.    

En savoir +
Morton John Bingham

Source majeure des Monty Python, admirées de Chesterton, qui les recevait comme un « vent grondant de rire élémentaire, essentiel », d’Evelyn Waugh, pour qui elles furent le comble de la « fertilité comique », de John Lennon, qui fit de Beachcomber un pseudonyme, ou encore de l’auteur de comic-fantasy Terry Pratchett, les chroniques de Beachcomber aidèrent, cinquante et un ans durant (1924-1975), les lecteurs du Daily Express à mettre un nez rouge à la grisaille des temps ou à repeindre en jaune framboise la noirceur de l’histoire. Création d’un mister Jeebee Morton, ces chroniques consistent en un florilège poignant de correspondances méticuleusement absurdes et signées O(swald). Thake, sorte de tory tendance groucho, postées de lieux improbables tels l’hôtel Colossal de Brighton ou l’hôtel Malsain de Paris. Le monde (ses contrées, son babil, ses thés dansants) n’est qu’un immense sabot pour les deux pieds d’O. Thake, qui tente en permanence d’échapper à divers périls (jouer du basson dans un jazz-band, devenir agent littéraire de maints bas-bleus envahissants, de rats d’hôtel entreprenants) ou de s’offrir en fatal sacrifice pour le bien de la communauté. Se collant régulièrement une flèche dans le pied, son arc a plusieurs cordes : la rencontre intéressante, la causerie pertinente, la balade enrichissante, l’initiative florissante. Bilan de quoi, joué, moqué, chansonné, Oswald le floué devient un gag en col dur, l’œil niais d’un cyclone comique en perpétuel déplacement. À recommander donc, sans modération, à tout amateur de « couteau sans lame auquel manque le manche ».

En savoir +