Catalogue

Livres

La Vie moderne

RAVALEC Vincent

Genre : Nouvelles
ISBN : 978-2-84263-001-0
Date de parution : 06/11/1996
Nombre de pages : 264
Couverture : Anne-Marie Adda
Prix : 15,09 €
Exemplaire du tirage de tête : 45,00 €  
Pour obtenir le tirage de tête

Pour lire l'extrait PDF


Pour accéder au fichier numérique

Résumé

"Dix faits divers, dix récits pantelants exécutés à coups de Ravalec, arme de poing d'invention récente, à mi-pente entre la matraque électrique et le rasoir à main. D'une bien embourbante affaire de carambouille charitable, ou comment faire suppurer la fracture sociale et maquiller le pus en or (La vie moderne), aux maugréments cafardeux d'un séropo qui s'écoute ronger (Mourir comme un moins que rien), en passant par la fusion du voyeurisme sado-sulpicien et de la rave érotico-mystique (Folie des images pieuses) et une course à cœur perdu contre la dope (La course à pied) ; sans oublier ce vol planant d'un pigeon ludiquement défécatoire, et ce taxi revenu de tout, qui fonce vers nulle part. Voilà dix récits qui n'ont pas le temps de jouer au récit, qui verglacent comme des trottoirs vides, fument comme des télex, hoquettent comme des repêchés tremblants."

Presse

Qu'est-ce t'as, toi ?
Tu veux ma photo ? Ravalec fait une symphonie extraordinaire, un ovni de rigolade vacharde, où l'on se fend autant le coeur que la pêche. Alors oui, d'accord, on veut bien sa photo!

Gilles Chenaille, Elle.

Voilà dix nouvelles, pour le dixième livre de Vincent Ravalec. C’est sur la vie moderne, du charity-business au sida en passant par la drogue. Dix sortes de longs billets d’humeur, de chroniques amères croquant les travers du temps. Y’a de la sociologie là-dedans, c’est toujours bien fait (mine de rien on comprend Freud à travers Pluto et Jumbo).
Eric Loret, Libération.

Vincent Ravalec a l'art de faire passer des messages avec un ton et un sens du dialogue qui l'éloignent des écueils des raseurs, des redresseurs de torts, et des aficionados des bons sentiments. Ceci étant posé, son rire est aussi jaune que la couverture de son bouquin. Surprenant Ravalec!
Philippe Lacoche, Le Courrier Picard.

Les portraits et les tranches de quotidien que livre Ravalec sont quelques-uns des plus justes croquis des années 90 qui puissent se lire. Rien que pour cette pertinence de ton, ses nouvelles méritent détour et attention.
M.B., Sud Ouest Dimanche.

Parfois un peu vite ficelées, les nouvelles de Vincent Ravalec n'en sont pas moins intéressantes par leur matière d'observation et leur implication critique, mais aussi par leur vitalité narrative et l'étonnante énergie qui s'en dégage, enfin par le sentiment assez poignant que l'auteur, tendre et lucide à la fois, vache mais jamais cynique, communique au lecteur au fil de cette traversée du drôle de monde dans lequel nous vivons.
Jean-Louis Kuffer, 24 heures.

Il est grand le talent de Vincent Ravalec. Son thème central ficherait le blues aux mieux disposés mais son style dégage une force jubilatoire si intense qu'on rit et pleure en même temps. Ce choc du tragique et du dérisoire, de la condition inhumaine et des mots pour la dire fait souvent penser à Céline.
Jean-Claude Maurice, JDD.

On l'aime, le Vincent Ravalec, pour son insolence, son humour, son insouciance, sa gravité aussi.
Martine Laval, Télérama.

Et le ton Ravalec est là, écriture parlée et argotique, rythme rapide et efficace, mots écorchés et crus, le tout cachant une réelle sensibilité.
Notes Bibliographiques.