Catalogue

Livres

Carla on my mind

MONTANA Cyril

Genre : Roman
ISBN : 978-2-84263-102-4
Date de parution : 05/03/2005
Nombre de pages : 160
Couverture : Alice Charbin
Prix : 13,50 €
Exemplaire du tirage de tête : 54,00 €  
Pour obtenir le tirage de tête

Pour lire l'extrait PDF


Les creux et les bosses d’une rupture douloureuse. Défonce, délits mineurs, drague sur le Net, il pédale dur, ça déjante dans sa tête. Attention les secousses !


Pour accéder au fichier numérique

Résumé

Carla, sa Carla, c’est tout pour lui. Lui qui raconte d’une voix haletante, un peu hâbleuse, un peu gênée, les yeux par terre, tripotant ses clefs. Pour elle, il cisaille des chaînes même les grosses et bourre-pifferait des gros cons s’ils n’étaient pas si gros... Mais Carla reste hors d’atteinte et ça mouline dans sa tête.
Lui, c’est le héros du dernier roman de Cyril Montana. Pour l’heure, il est en coloc avec une petite rousse boulotte et se déverse sur ses potes Seb et Claude le Chinois.
Il part en excursion dans le monde cliquant du Net, s’offre un détour avec Ouchika de Bourg-Saint-Maurice, mais même ces filles-là lui filent sous les doigts. Il vit dans un perpétuel « à deux doigts », dans l’imminence du retour hypothétique de sa bien-aimée. Il a le cœur bien accroché notre « Caliméro du cul ».
Plongeur, faiseur de manche, serveur, bagagiste, d’expérience en expérience, après un passage aux urgences psychiatriques, tout cela s’achèvera mystiquement au désert.
A la première personne, en style pulsant, le carnet de bord trashy d’un ensablé de naissance.

Presse

Il y a une légèreté, une franchise et une certaine gaieté dans l’écriture de Cyril Montana. (…) L’histoire du personnage de Montana pourrait être celle d’un trentenaire lambda et c’est pour ça qu’elle plaît. Des galères du boulot aux problèmes de filles en passant par les matins sur France Info avec la bourse de Jean-Pierre Gaillard ou la météo de Collado, les tubes du groupe Phœnix et les boîtes de Lexomil, notre héros a du mal à décrocher de sa Carla. Un journal écrit à la première personne, qui se lit d’une traite et qui donnera envie au lecteur de découvrir le prochain bouquin de l’auteur.
Aurélie Sarrot, Metro (Paris), lundi 14 mars 2005.

Mine de rien, Cyril Montana est en passe de devenir aussi capital que les bourgeons arboricoles. Ses histoires qui n'y paraissent pas grand-chose explosent de vie, furieuses dans le jusqu'au-boutisme de ses travers, instablement drôles.
Michel Paquot, Femina.

Voici un superbe repéchage pour ceux qui ont manqué
Malabar trip et la découverte du savoureux Cyril Montana, manière de sociologue averti du non-sens, tendance trashi-comique.
Marc-Emile Baronheid, L'Express/Le Vif.

La narration est divertissante; dans un style fluide, oral, une prose urbaine, parisienne, l'auteur offre quelques fulgurances d'un humour lucide et désespéré.
Jean-Baptiste Scieux, La revue littéraire.

Mine de rien, Cyril Montana est en passe de devenir aussi capital que les bourgeons arboricoles. ses histoires qui n'y paraissent pas grand-chose explosent de vie, furieuses dans le jusqu'au-boutisme de ses travers, instablement drôles. Les garçons pourront y lire un roman frère, les filles y trouver les clefs de désarrois non contrôlés.
Maxime Pégatoquet, Fémina.