Catalogue

Livres

Double foyer

AVEL Christine

Genre : Roman
ISBN : 978-2-84263-110-9
Date de parution : 05/09/2005
Nombre de pages : 160
Couverture : V.P.C.
Prix : 13,50 €
Exemplaire du tirage de tête : 54,00 €  
Pour obtenir le tirage de tête

Pour lire l'extrait PDF


Quoi de plus anodin qu’une opération de la myopie ? Pour avoir tenté l’expérience, Victor, matheux rêveur et casanier, voit pourtant se dérégler l’ordre de son petit monde.


Pour accéder au fichier numérique

Résumé

Pour être statisticien, je n’en suis pas moins myope, nous déclare Victor, le héros de Christine Avel. Un myope passionnément myope qu’une infime et brasillante piqûre laser rendra à la netteté, un jour caniculaire de juillet.
Un monde atroce perçu nettement n’est qu’un monde atrocement net. Après le purgatoire de l’imprécision, un flou potage de formes et couleurs malgré tout bien sécurisant, Victor affronte l’enfer de l’acuité. Tout n’est que contour ciselé, couleurs franches, détails lisibles. Le point se fait sur les amis, les voisins, la mort d’un chien, une femme au bord du vide. Mais un coin de paradis, une trouée de bleu, s’offre également à Victor : la rencontre d’une autre femme qui succède à Claire, la mère de Léo.

Presse

La langue est simple, limpide, précise. Le ton à la fois tendre et farceur. Puis, au fil des pages, la virtuosité un peu fantaisiste et poétique laisse place à la tragédie. L'exercice est périlleux. Christine Avel le réussit brillamment et nous surprend, car on n'est jamais prêt "pour le sol qui se dérobe sous les pieds, l'estomac qui descend d’un coup". A voix basse et claire, Double foyer fixe les douleurs et les pertes irrémédiables avec infiniment de talent.
Christian Authier, Le Figaro magazine, samedi 10 septembre 2005.

Un premier roman émouvant et drôle.
Brigitte Kernel, Femme actuelle.


Un roman comme on les aime au Dilettante,  drôle et vivant, léger et finement découpé.
Sébastien Lapaque, Le Figaro littéraire.


Un regard astucieusement décalé sur l'existence.

Jeanne de Ménibus, Le Nouvel observateur.