Catalogue

Livres

Un couple ordinaire

MINIÈRE Isabelle

Genre : Roman
ISBN : 978-2-84263-113-0
Date de parution : 05/09/2005
Nombre de pages : 160
Couverture : V.P.C.
Prix : 14,50 €
Exemplaire du tirage de tête : 58,00 €  
Pour obtenir le tirage de tête

Pour lire l'extrait PDF


Le combat d’un homme, drôle et attachant, contre une femme magnifique et tyrannique : ses désirs sont des ordres… même au lit.


Pour accéder au fichier numérique

Résumé

Elle : elle confond l’amour et le pouvoir, le couple et la hiérarchie ; sa beauté n’y change rien : faire l’amour avec elle est devenu un supplice…
Lui : à force de compromis quotidiens, et toujours à sens unique, il s’est comme vidé de lui-même ; le seul soleil de sa vie, c’est sa petite fille… la menace d’en être séparé le maintient muselé, enchaîné. La grâce d’une lecture lui ouvre enfin les yeux, le guide, le bouleverse : il entre en dissidence.
Avec un humour grinçant, Isabelle Minière dessine le portrait incisif d’un couple bancal, où le pouvoir tient lieu d’amour ; elle dépeint le désarroi d’un homme qui à la moindre rébellion se voit accusé de machisme ; elle montre comment la lecture d’un livre peut changer la vie – et, ce faisant, rend hommage à Plutarque.

Presse

Ce court roman d'Isabelle Minière est une vraie perle de cette rentrée littéraire. Elle dénonce les rapports de force dans le couple, les femmes qui ont pris leur revanche sur leur mari en prenant le pouvoir et rend hommage à la littérature en général, à Plutarque en particulier, capable de sauver les hommes.
Sylvie Lainé, L'Indépendant.

Dans un style direct, toujours teinté d'une touche d'humour, Isabelle Minière fait la part belle à tous les clichés sur la vie de famille.
Franck Mannoni, Le Matricule des anges.

L'intérêt de ce livre atypique réside dans le fait que l'auteure est dans la peau du "héros" malgré lui. Et quand une femme exprime l'homme, cela ne laisse personne indifférent - la femme comme l'homme...
La Lozère Nouvelle, août 2006.

Isabelle Minière a un style pur, et droit, qui n'est jamais à sec et à l'aide duquel elle va directement au cœur de ses personnages.

Patrick Besson, Marianne.

Isabelle Minière a réussi, sur un thème aussi ordinaire que son titre, un joli exercice de style. Car c'est à Benjamin qu'elle prête sa plume, c'est dans la peau de Benjamin qu'elle souffre, c'est la tyrannique Béatrice qu'elle regarde avec les yeux de Benjamin. Et ça fonctionne à merveille. D'où vient donc qu'elle connaisse si bien les hommes?
Jérôme Garcin, La Provence dimanche, le 6 novembre 2005.

Lire les articles en lignes sur : Boojum, Evene, Benzinemag, Le Scribe, Psychologies magazine, À voir-à lire, Arte-tv, Zone-littéraire.