Catalogue

Livres

Les Pirates! dans : Une aventure avec les communistes

DEFOE Gideon

Genre : Humour / Traduction
ISBN : 978-2-84263-153-6
Date de parution : 04/04/2008
Nombre de pages : 192
Traduit de l'anglais
Traducteur : Thierry Beauchamp
Couverture : atelier Civard
Prix : 17,00 €

Pour lire l'extrait PDF


Nos Frères la côte jettent l’ancre à Londres, fréquentant comme se doit les tailleurs de Savile Row ; leur chef aimé, qui ressemble à Karl Marx, se retrouve inopinément sur une dure couchette de prison.


Pour accéder au fichier numérique

Résumé

Un spectre hante l’Europe : celui des pirates de Gideon Defoe. Après une croisière au sein du monde savant et une escapade parmi la gent baleinière, ils rencontrent aujourd’hui ce monstre mythique : le communisme. Nos Frères la côte jettent l’ancre à Londres, fréquentant comme se doit les tailleurs de Saville Row ; leur chef aimé se retrouve alors inopinément sur une dure couchette de prison pour cause de fatale (et parfaite) ressemblance avec Karl Marx. Ce qui vaut à l’escouade piratière, une invitation à un meeting du messie barbu du matérialisme scienti?que. Ce dernier les prie alors, ce qu’ils effectuent, de l’ex?ltrer vers Paris, pour cause de fétidité londonienne. Alors que l’esquif croise en Manche, pari est lancé entre le capitaine pirate et Marx d’accoucher, portés par la houle, d’un opus philosophique révolutionnaire. Occasion pour Marx, au vu de l’opus piratorum, de s’écrier, fasciné : « C’est là où j’avais tort : Das Kapital n’avait une seule page à colorier ». Paris touché, on voit Marx et les pirates rôder au musée Grévin, aux Folies Bergère puis à l’Opéra où Wagner et Nietzsche achèvent de porter au maximum d’émulsion, de délire jubilatoire et visionnaire ce nouveau volet de l’ébouriffante saga du drapeau noir.

Presse

Le pouvoir d'achat baisse chaque heure un peu plus, les jolies filles couchent toujours avec les autres mais jamais avec nous, la pluie pourrit le printemps, le Tibet n'est pas libre, le chat a encore vomi sur la carpette… Bref, la vie est, globalement, plutôt pourrie. Un seul remède valable : lire 'Les Pirates !'. Avec un point d'exclamation.
Découvrez le grand entretien entre Gideon Defoe et Mikaël Demets sur  le site Evene.

Un délire où l'image des grandes "figures" est tellement parasitée que tout vole en éclats. Pourquoi ne pas se laisser emporter par ce tourbillon d'absurdités, d'incohérences et d'anachronismes, et se surprendre à éclater de rire? Ce n'est pas si fréquent.
Yves Le Gall, Le Matricule des anges, juin 2008.

Lorsque Karl Marx prend contact avec le capitaine pour lui demander son aide, la nouvelle aventure des
Pirates! de Gideon Defoe démarre sur les chapeaux de roues...
Direct  Soir,
mai 2008.

Iconoclaste, truffée de mots cocasses, cette troisième aventure des forbans de l'improbable descendant de Daniel Defoe brocarde aussi bien les idéologies que la prétention philosophique à comprendre le monde. Et poursuit à explorer les possibilités d'un absurde totalement réjouissant qui ne respecte rien.
Jacques Sterchi, La Liberté, avril 2008.

Un bijou de
nonsense lexical et littéraire dominé par le chapitre IV intitulé: "la mort viendra et elle aura des yeux de poulpe." Brrrr. Ou plutôt: "arrrr", comme dirait le capitaine pirate.
Jean-Christophe Buisson, La Figaro Magazine, avril 2008.

Comme d’habitude, Defoe parvient parfaitement à tenir la longueur, et les 170 pages défilent à une vitesse folle, ponctuées par des notes de bas de page d’autant plus drôles qu’elles sont la seule chose sérieuse de ce livre, et par des titres de chapitres sans rapport avec leur contenu. Le livre idéal pour avoir l’air bête en le lisant, en riant tout seul ou en tournant les pages avec un sourire béat. Inestimable.

Mikaël Demets, Evene.fr