Catalogue

Livres

Papiers gommés

A.D.G.

Genre : Chroniques
ISBN : 978-2-84263-154-3
Date de parution : 05/05/2008
Nombre de pages : 320
Préface : Emmanuel Pierrat
Couverture : D.R.
Prix : 25,00 €

Pour lire l'extrait PDF


Cent chroniques écrites entre 1993 et 1995 : une autre facette du talent d’A.D.G. : après le roman noir, la chronique rosse. Le fils spirituel d’Alexandre Vialatte.

Résumé

A.D.G. C’est comme on aime ou tel qu’on le souhaite : Auteur de Dommages Graves, Appliqué à Déconsidérer la Gauche, Avide De Gaudrioles, etc. Dont acte avec cette goûteuse rafale de chroniques qui nous parvient, posthume, signée par le grand homme et parue entre 1993 et 1996 dans Le Libre Journal de la France courtoise (sic, un pur bonheur). Alors prenez place, dégagez du temps (c’est copieux), nouez la serviette (ça tache), tenez bien les couverts (c’est charnu) et mangez lentement pour bien recracher les douilles (poil au...). Au fil de la dégustation, il vous sera causé des Fastes de la France socialiste, du pelvis de Balladur, du père croque-mort d’Ariel Gravement Dombasle, de la pollution de l’Everest, de la mise à mort des femmes girondes chez les Dowayo, de l’actualité fortéenne (et de ses variations), de Roger Hanin, etc. Las, notre homme avait l’encrier bastonnant et un goût marqué pour l’uppercut de plume. Alors pour éviter la rogne des lapidés et la hargne des compissés, on a blanchi le texte, servi caviardé de ses passages les plus dérapants. Question : pourquoi le caviar, qui est noir, sert-il à désigner la censure, qui laisse la page en blanc? Interrogation vialattienne (la grande houle qui porte ses pages) à laquelle aurait sûrement répondu cet Artiste en Dérapages Gondolants : entendez A.D.G.

Presse

ADG n’épargne personne. Il serait de mauvais ton d’oublier ADG, car « quoi qu’il arrive, l’homme est bon ».
Stéphanie des Horts, Valeurs Actuelles, juin 2008.

Etroits d’esprit, ultra politiquement corrects et sectaires : passez votre chemin. L’auteur peut encore vous chatouiller sans vous faire rire… Vous risquez de vous blesser en le maniant.
Quand aux autres, vrais potaches, régalez-vous des fausses polémiques induites par un certain Bernard -Evi  Henry (B-E H), du nombre élevé de chroniques ayant uniquement le délire humoristique comme but, de sous-titres à méditer tels : Pampres et serments d’ivrognes – Grandeur consécutive et paradoxale du nain – Passions alimentaires – Cruauté mentale du calcul…De phrases frappées au coin du non-sens, telle : « Et c’est ainsi que si le nanisme rend sourd le Conseil d’État, grand est le nain pondérable. »
.
Emmanuel Bergers, Polar Noir.com, juin 2008.

Il serait cependant injuste de ne pas souligner le charme vialattien de ces chroniques d'humeur, leur petite musique et leurs coloris tamisés de paradis perdu. N'oublions pas que pour l'état civil, A.D.G. s'appelait Alain Fournier. Sous l'armure du polémiste d'extrême droite perce un écrivain français de grand style.
Sébastien Lapaque, Le Figaro Littéraire, juin 2008.