Catalogue

Livres

Les Pirates ! dans: Une aventure avec Napoléon

DEFOE Gideon

Genre : Roman / Traduction
ISBN : 978-2-84263-717-0
Date de parution : 14/03/2012
Nombre de pages : 224
Traduit de l'anglais
Traducteur : Thierry Beauchamp
Couverture : atelier Civard
Prix : 17,00 €

Pour lire l'extrait PDF


Pour le meilleur et pour l’empire, en 1815 ou le duel final entre le Captain pirate et l’Empereur déchu.


Pour accéder au fichier numérique

Résumé

Et revoilà nos frères-la-côte, gibiers de non-sens, gens de culs-de-sac logiques et d’indébrouillables cordes à nœud sans nœud ! Après les avoir fait se colleter avec savants, baleines et communistes, avant de les livrer aux Romantiques, Gideon Defoe les confronte, pour le meilleur et pour l’empire, à la figure de Napoléon. Tout s’amorce, comme il se doit, par une rixe épique et l’attente anxieuse du prix du meilleur pirate de l’année décerné par le tonitruant roi des pirates. Échec de notre capitaine, blues amer face à la dégaine proprette du vainqueur et décision de se consacrer à… l’apiculture, la viande d’abeille se révélant riche en protéine. L’affaire s’amorce grâce à l’aide précieuse de l’ami Bellamy, Frank, pirate qui lui tend, pour démarrer, une île perdue, Sainte-Hélène, où, à ce que dit l’histoire, l’abeille atteint la taille d’un teckel. Joie ! Mais de courte durée, l’île festive se révèle un caillou maussade et toujours possession de l’Empire britannique et de maints colons. Foin, nous restons, s’exclame le capitaine pirate. Survient alors un résident au singulier chapeau, préretraité corse, paisible et las de son impérial train-train. La vie se dévide calmement sous les cieux atlantiques entre concours de monstres, visite aux antiquités napoléoniennes où scintille sous un globe un authentique mouchoir impérial et pend au plafond un pirate mort mué en lamantin empaillé, bisbilles entre les ego des résidents et échouage d’un calmar suicidé sur la plage. L’épisode s’empanache d’un duel final entre le Captain pirate et l’Empereur déchu, de leur passagère disparition en mer et de leur retour lourd d’anecdotes héroïques. Un index déboussolant et une table des matières radioactive bouclent un épisode à fort tangage narratif, conduit sous vents contraires à tout bon sens.

Presse

Pour voir la bande-annonce du film : Les Pirates ! Bons à rien, mauvais en tout de Peter Lord, Jeff Newitt
Mâles de mer
Dès les premières images, le ton de ce film d’animation, tiré de l'hilarante série de Gideon Defoe (Les Pirates! trois romans publiés aux Editions Le Dilettante), est donné.
Laurenc Haloche, Le Figaro, 22/03/2012

Napoléon forever
Les apparitions impériales en littérature se poursuivent. Le héros, Capitaine Pirate, a décidé d'arrêter les pillages pour se consacrer à...l'apiculture.
24 Ore,
30 mars/12 avril 2012

Cœurs de pirates
Chaque chapitre est plus délirant anachronique et absurde que le précédent, et feuilleter ces pages sans se boyauter relève de l'exploit sportif. L'arme anti-crise absolue.
Jean-Christophe Buisson, Le Figaro Magazine, 31 mars 2012

Piratage en règle

Situations grotesques et coups de Jarnac qui aurait ravi Alferd Jarry et Jerome K.Jerome (.) D'une phrase à l'autre, il passe de la satire à la parodie. Sa littératture a piraté le meilleur des comics, feint de n'être que du divertissement - voilà toute son élégance !
Jean-Baptiste Gendarme, Libération, 15 mars 2011

Pirates à l'ancienne

Un festival de non-sens et de références
Marie-Aimée Bonnefoy, Charente Libre, 28 mars 2012

Au programme, les pirates face au tyran par excellence, Napoélon. Et derrière ces aventures délirantes, une réflexion sur les élections, la démocratie et ceux qui les détournent. 
Laurent Boscq, RollingStone, avril 2012

Le potache est servi
Ce roman est pour l'instant le meilleur de la série. Le jeune Defoe, licencié en nonsense, lâche la bride à son imagination et à son humour de potache. 
Jean-Claude Perrier, avant-critique Livres Hebdo, 9 mars 2012

La rencontre de Sainte Hélène

"Ce sacré Gideon ne fait pas dans la dentelle. Son humour est une arme de guerre.Rassurez-vous, on s'en remet. Pire, on en redemande ".
Gérard Noël, Vosges Matin, 7 mars 2012

"L'irrésitible humour anglais de Defoe s'en donne à cœur joie"
Marie Arquié, Radio Nova, le 28 février 2012

Les Pirates se frottent à Napoléon

L'Anglais Gideon Defoe poursuit son travail de sape avec jubilation. Prince du non-sens, ce jeune auteur réinvente l'humour anglais et ne démérite pas du talentde son illustre homonyme Daniel Dafoe. Gideon Defoe sait lui aussi raconter des histoires. Surtout quand elles n'ont ni queue ni tête ce qui ne les prive pas d'esprit. Bien au contraire
.
L'indépendant, 25 février 2012