Catalogue

Livres

Dires étonnants des astrologues

VIALATTE Alexandre

Genre : Chroniques
ISBN : 978-2-905344-73-1
Date de parution : 01/10/1993
Nombre de pages : 104
Couverture : Alice Dumas
Prix : 12,04 €
Exemplaire du tirage de tête : 30,00 €  
Pour obtenir le tirage de tête


Pour accéder au fichier numérique

Résumé

"L'homme, on le sait, est obsédé par la fuite du temps. Voici donc le portrait-robot des douze mois les plus recherchés. Mars, son âme retour du pressing, se risque au-dehors. Il scrute les oiseaux se concocter un nid. Triste Avril, où tout est vrai, sérieux. Mai, le tauromachique, le polygame. Chaleur de Juin, mois où l'on disparaît dans l'épaisseur du sol pour y fuir la canicule, et, plus encore, celle d'Août… Novembre s'orne d'un pharmacien ; Décembre meurt en mer. Janvier, mois en haine, se terre en famille aux confins d'épaisses futaies. Enfin, Février le suit, qui semble mou et erratique. Comme l'huître ou l'apôtre, le mois va par douze. Grâce à Vialatte, il n'est plus haïssable !"

Presse

Un bonheur n'arrivant jamais seul, le Dilettante a eu l'heureuse idée de rassembler dans Dires étonnants des astrologues ses savoureuses chroniques exaltant une conception très particulière sur ce qui se passe là où on ne sait pas ce qui se passe.
Pierre Assouline, Lire Made in Vialatte.

Vialatte fut le premier traducteur de Kafka en français non pollué.
A. R., L’Express.

Jardinier céleste, le bon Alexandre multiplie les présages fantaisistes et les sentences panafricaines. »
Jean-Louis Kuffer, La Tribune de Genève.

Il étudie l’homme et ses défauts et les animaux avec tant d’ironie, jette tant de pierres dans leurs jardins quand il ne faut pas, attache tant de poissons dans leur dos quand il faut, que l’on ne peut conseiller qu’une chose : « "Puisque tu aimes ta maman, reprends-en", dit un proverbe du Centre-Afrique réservé aux usages locaux. » Une seule fois goûté, Vialatte a la saveur irrésistible du retournes-y.
Pascale Arguedas, Calou, l'ivre de lecture.