Catalogue

Livres

Traité d’indifférence & La Nouvelle Année

NIMIER Roger

Genre : Essai / Novella(s)
ISBN : 9782842637668
Date de parution : 26/09/2012
Nombre de pages : 128
Préface : Dominique Noguez
Postface : Roland Cailleux
Couverture : Alexis Lemoine
Prix : 15,00 €

Pour lire l'extrait PDF


À l’occasion des cinquante ans de la disparition de Roger Nimier, Le Dilettante republie en un seul volume deux titres parus en 1993 et 1996 sous le titre Traité d’indifférence, suivi de La Nouvelle Année.


Pour accéder au fichier numérique

Résumé

Traité d’indifférence
Courtes méditations sur la vie, les huit textes ont un arrière-goût de mort subite. Nimier s’y épluche de ses illusions, de ses mensonges salvateurs, hume la mort, flatte le vide comme un animal familier. Il ouvre le recueil sur un constat en forme de cul-de-sac ; suit un « beau travail d’écolier » sur la difficulté de « se connaître soi-même ». Hitler s’invite entre les pages, le temps d’un papotage acerbe.


La Nouvelle Année

C’est une histoire de voiture : elle braque, elle recule, elle fonce ; c’est une histoire de jeune fille : elle s’appelle Anne, porte jupe plissée, cheveu batailleur, mignonne petite plaie au cœur ; c’est l’histoire d’un garçon, Roland. Il vit au jugé, véloce et tâtonnant. Anne morte, flics aux basques : escaliers, voiture, fuite. Puis commissariat, tabassage, évasion. Un conte de Noël exécuté par Roger Nimier, noir comme la terre qui durcit sous la neige. Une morale : Noël sent le sapin. Bonne année !

Presse

Ce n'est pas la philosophie qui revient à la mode, ce sont les profs de philo (Marc Sautet, André Comte-Sponville, Jostein Gaarder). Appelons ça le syndrome du Cercle des poètes disparus : tout le monde est persuadé que Carpe diem est une phrase de Robin Williams. Quand les idéologies meurent, les gens veulent retourner à l'école pour réapprendre la vie. Seulement voilà: on croyait rencontrer Socrate et, au lieu de ça, c'est Michel Field qui rencontre Mademoiselle Agnès. Roger Nimier n'était pas prof de philo (c'était Sartre). II était écrivain. " Hussard", disait Bernard Frank pour se moquer de lui et de ses copains. Ce qui est amusant dans ce recueil de huit textes peu connus, ce n'est pas seulement de découvrir Nimier philosophe. C'est surtout de se rendre compte à quel point Nimier était plus moderne, plus original, en un mot plus dingue que tous ceux qu'il a influencés. Non, Nimier n'est pas qu'un chic type qui s'est tué en décapotable comme Huguenin et Camus. Il cherchait ses mots, allait plus loin, tentait des expériences, prenait des risques, contrairement à la plupart des hussards bon chic bon genre et des philosophes de comptoir d'aujourd'hui. Il écrivait : "L'homme naît lièvre, la société le transforme en chat : il ronronne et meurt." Et à la question : "Pourquoi est-il si difficile de se connaître soi-même ? ", il répondait : "Parce que ce n'est pas intéressant." Ce petit Traité d'indifférence parle de la bêtise, du mariage, de l'amour, de la mort. Il plaira à celles et à ceux qui ont compris que dans "style de vie", le mot important n'est pas "vie".
Frédéric Beigbeder, Elle.