Catalogue

Livres

Re-vive l'Empereur!

PUÉRTOLAS Romain

Genre : Roman
ISBN : 9782842638450
Date de parution : 30/09/2015
Nombre de pages : 352
Couverture : Romain Puértolas
Prix : 22,00 €
Exemplaire du tirage de tête : 88,00 €  
Pour obtenir le tirage de tête

Pour lire l'extrait PDF


Maintenu en parfait état de conservation par les eaux glaciales de la mer du Nord, repêché par un chalutier, puis décongelé, Napoléon Bonaparte revient à la vie au moment des attentats djihadistes de Paris, juste à temps pour sauver le monde...

 

Pour suivre les Rencontres en librairie de l'Auteur


Pour accéder au fichier numérique

Résumé

Le voilà ! Il est là, à nouveau, de retour ! Mais qui ? Mais lui, l’Empereur, l’empereurissime Napoléon, premier du nom, le seul, l’unique. Après nous avoir conté les déambulantes et transnationales aventures d’un fakir emboîté dans une armoire Ikea et d’une factrice toutes ailes dehors ravagée par le don de soi et l’envie maternante, Romain Puértolas taille plus large et fond sur l’Aigle lui-même, le diable corse, l’as de coeur des batailles. Certes, il affiche moins beau qu’à la grande époque : on les repêche, lui et son cheval Le Vizir, flottant au large de l’Islande. Bien complet de son bicorne et de sa redingote, mais défaillant du pénis, ses valseuses impériales lui ayant été prélevées par un fan indélicat à l’heure de son trépas. Pris en charge par le chirurgien Bartoli, un cacique de la CGT (Confrérie des grognards tristes), après une légère remise en selle chronologique dans un monde où les femmes portent le pantalon et où Daesh mène une danse fatale, l’Empereur retrouve son élan et ses réflexes : à nous deux la société civile. Langue prise avec les puissances élyséennes interloquées, son sac à dos bourré de Coca Light, Napoléon arpente Paris, ayant rallié des danseuses de cancan, installe ses quartiers dans un hôtel Formule 1 et finance sa nouvelle campagne de France en cédant son précieux bitos sur eBay. Fort d’une Ferrari et d’un jet, il décide d’enquêter sur une éventuelle descendance. Déception apparente : un simplet et une fille des rues. D’autant que son come-back tourne à l’aigre : on le prend pour l’un de ceux qui se prennent pour lui. D’où internement à l’asile de Sainte-Verge dont il s’extraie pour reprendre la lutte contre le péril islamiste, ayant découvert que l’imam de Paris est son plus authentique descendant. Tout s’achève par une pyrotechnie de cocasseries apocalyptiques.

Presse

Romain Puértolas ne s’est pas fait attendre longtemps : après La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel, son deuxième roman paru au début de l’année, voici déjà le troisième. En même temps que le retour de l’auteur de L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, on salue celui de Napoléon, pêché dans les filets de l’écrivain en même temps que dans ceux d’un chalutier norvégien. On vous explique en deux mots : Napoléon n’était pas mort à Sainte-Hélène, il était seulement dans le coma et les cendres d’un autre se trouvent aux Invalides tandis que le corps du grand homme était, avec son cheval, préservé de la corruption des chairs au fond d’eaux glaciales. Hibernatus-Napoléon dégelé, reconnu, accepté pour ce qu’il est, fait route vers la Corse pour prendre une retraite bien méritée en compagnie d’un natif de l’île prêt à l’accueillir. Il découvre les changements survenus en son absence, arbore un tee-shirt de Shakira, apprécie le champagne noir (le Coca-Cola light), considère avec intérêt les progrès de la technique qui lui auraient permis de l’emporter à Waterloo et, comme il est très intelligent (on nous le dira assez souvent pour ne l’oublier jamais), intègre les nouvelles données géopolitiques cachées derrière des mots dont internet lui fournit le sens : « Daesh, salafiste, charia, fatwa, djihadiste, al-Sham ». Il en a maté d’autres, il se sent capable de redevenir le superhéros qu’il fut en son temps. Il recrute une Nouvelle Petite Grande Armée Pour proposer ses services de chef de guerre, une seule adresse : le palais de l’Elysée. Il y rencontre, après avoir récupéré son bicorne aux Invalides, un François Hollande pas mécontent de trouver un candidat compétent à la castagne. Mais rapidement refroidi par son responsable de communication qui lui rappelle quel homme de pouvoir a été Napoléon. Pourquoi auraitil changé ? Pas d’armée officielle pour mener son nouveau combat, donc. Qu’importe, il recrute une Nouvelle Petite Grande Armée. C’est éclectique : cinq danseuses de french cancan, un contorsionniste, un balayeur noir, un Corse, deux de ses trois descendants vivants – une prostituée fatiguée et l’imam de la Grande Mosquée de Paris. En fin stratège, Napoléon a un plan pour vaincre l’adversaire sans verser de sang. Car il est fatigué des cadavres et des blessés qui ont jalonné la première partie de sa vie. Re-vive l’Empereur ! est une succession de moments savoureux qui rebondissent les uns sur les autres en une joyeuse pagaille. On se régale particulièrement du passage de Napoléon chez les fous – car c’est par là que passent tous ceux qui se prennent pour l’empereur. Mais Romain Puértolas tient sa petite troupe avec plus de fermeté que dans ses deux premiers romans. Il n’a pas attendu l’attentat à L’Hebdo des Charlots, comme il l’appelle dans le roman, pour savoir que l’humour est une arme efficace contre les dérives du pouvoir. Et il l’utilise en artiste imaginatif. 

Pierre Maury, LE SOIR, 4 octobre 2015


L'extraordinaire voyage de l'Empereur

Romain Puértolas revient avec une nouvelle comédie loufoque.

Sa deuxième comédie de 2015 devrait continuer de lui assurer la plus large audience. (…) Romain Puértolas a décidé de prendre son lecteur par surprise puis de mettre la gomme en projetant ce pauvre Napoléon dans une civilisation en plein déclin. Le tout pour notre plus grande joie.

Alexandre Fillon, Avant-critique LIVRES HEBDO, 25/09/2015 

Napoléon contre Daech 

Puértolas revient à bride abattue avec un roman au titre raccourci dont le sujet ne manque pas de panache : le retour de Napoléon Bonaparte dans notre monde infesté par le terrorisme islamiste. Ce n'est certes pas le premier à parachuter une figure historique dans le monde contemporain pour jouer du comique d'anachronisme inhérent au genre. Pour ne citer qu'eux, Benoit Duteurtre a ressuscité un général de Gaulle foutraque, et Timur Vermes s'est risqué à une version comique du retour d'Hitler en vedette de la télévision, non sans susciter une vive polémique outre-Rhin. Quant au Napoléon décongelé de Puértolas, il sauve la France et le monde en partant en guerre contre les djihadistes responsables, entre autres, de l'attentat de "L'Hebdo des Charlots". Pour ce faire, il lui faudra, faute d'avoir convaincu le "petit gros à la mine maladive" qui dirige actuellement la France, recruter sa propre armée. (…)

L'inventivité de Puértolas, même lestée d'un humour un peu lourd, se déploie avec autant d'efficacité que l'armée napoléonienne à Austerlitz.

Véronique Cassin-Grand in LES RAISONS D'UN SUCCÈS, L'OBS, 24/09/2015 



ILS EN ONT PARLÉ...



Eliane Mazerm, Parutions.com, mis en ligne le 15/02/2017


Magali Mustioli-Hercé, LE COURRIER PICARD, 14 février 2016 - « Osez Joséphine », à la sauce audacieuse Romain Puértolas - Romain Puér­to­las ne manque ni de plume, ni d'au­dace. "Re-Vive l'em­pe­reur!" est peut-être une forme d'abou­tis­se­ment à ce com­bat avec des mots. L'au­teur prouve en tout cas qu'il sait désa­mor­cer les si­tua­tions, abor­der des thèmes graves et ac­tuels avec son hu­mour im­pla­cable. Faire rire et trans­mettre un mes­sage de li­berté aussi. 

 

Roméo Fratti, Littéralement drôle, WORDPRESS, novembre 2015


Laurence Lucceshi, Entretien / NICE MATIN, 17 novembre 2015 - Bonaparte revient sauver le monde 

Christophe Mangelle, Entretien / METRONEWS, 11 novembre 2015 - 

 

Frédéric Vion, FRANCE 2La revue de presse - (curseur: 2:00:48) Télématin , 29 octobre 2015 

Monique Atlan, FRANCE 2, Dans quelle éta-
gère - 29 octobre 2015 - 


Françoise Dargent, LE FIGARO LITTÉRAIRE, 29 octobre 2015 -  Romain Puértolas confirme la force d'une imagination très débridée et comme les vrais audacieux, ne dépose jamais les armes. 

Corinne Renou-Nativel, LA CROIX, 29 octobre 2015 - Romain Puértolas garde le cap de l'humour. Il enchaîne folles péripéties et pirouettes fantaisistes avant de toujours retomber sur ses pieds dans un rire communicatif ! Vive Puértolas ! 

Damien Thévenot/Olivier d'Hostis (librairie  L'Esperluète ), FRANCE 2, Télématin, 28 octobre 2015 - 
"Un écrivain décalé qui donne dans le burlesque, le décalé. Moi, j'adore. Vous allez vous éclater Pour tous publics à commencer par les ados". Damien Thévenot 
"Napoléon est très indépendant, très intelligent. (…) C'est une farce loufoque. Il y a un gag par page, voire plus. Un livre très drôle. Le livre pour la détente de cet hiver." Olivier L'Hostis

 

Jérôme Carron, POINT DE VUE, 28 octobre 2015 - L'élu de Point de vue - 

 

Jérôme Diesnis, 20 MINUTES, 26 octobre 2015

 

Tewfik Hakem, FRANCE CULTURE 26 octobre 2015 

 

Veneranda Paladino, DNA, 17/23 octobre - Tout l'art de Romain Puértolas réside en ces télescopages qui par delà leur comique, saisissent le tragique de nos vies, tournent en ridicule la barbarie.  Impossible n'est pas Puértolas !

 

Philippe ValletFRANCE INFO , 13 octobre 2015

 

Frédéric Taddei, EUROPE 1, 12 octobre 2015 (curseur: 27:41)


Marie Céhère
CAUSEUR, 10 octobre 2015 - Avaler d’une traite ce roman hilarant procurera un état de jubilation durable et une bonne humeur communicative
 
Serge Bressan, LE QUOTIDIEN DU LUXEMBOURG, Une force d'imagination rare. Ce qui nous permettra de crier, avec lui, Re-vive l'Empereur ! 
 

François Julien, VSD, 8 octobre 2015 - Napoléon revient bouter le barbu hors de France. Non mais !


Baptiste Liger, L'EXPRESS, 7 octobre 2015 - Drôle de croisement entre Hibernatus et Les Visiteurs à l’ère de Daech, Re-vive l’Empereur! confirme la capacité de Romain Puértolas d’enchaîner les péripéties délirantes et potaches. L’ensemble est, surtout, drôle.Très drôle. Alors longue vie à l’Empereur!

Bernard Lehut, RTL/ LAISSEZ-VOUS TENTER, 6 octobre, pour réécouter l'émission, cliquez ICI 

Brigitte Kernel,  COSMOPOLITAN, novembre 2015 - Une comédie loufoque dans laquelle Napoléon revient sur Terre de nos jours. Coup de cœur. 

Constance Longobardi, OUEST FRANCE, 30 septembre 2015 - Un nouveau roman loufoque (…) à l'inventivité et à l'humour osé. 
 

Marguerite, SMALLTHINGS.FR, 30 septembre 2015 - C’est drôle, drôlatique, drôlissime… tout en mettant, mine de rien, le doigt sur la situation réelle de notre société contemporaine
 

Alexandre Fillon,  LIVRES HEBDO 25 septembre 2015, pour lire l'Avant-critique en entier, cliquez ICI