Catalogue

Livres

L'Auteur

RAVALEC Vincent

Genre : Roman
ISBN : 9782905344922
Date de parution : 02/08/1995
Nombre de pages : 136
Couverture : Anne-Marie Adda
Prix : 0,00 €
Exemplaire du tirage de tête : Épuisé

Pour lire l'extrait PDF


Ouvrage épuisé

Résumé

D'être apparu, un matin, sur l'écran-radar d'une grosse maison (Flammarion), Ravalec se fait arraisonner, le temps d'un manuscrit (Cantique de la racaille), et écope d'un prix. L'animal accepte la selle et, qui sait, bientôt le mors. Mais gare! Ravalec, tient, plus qu'à tout, à sa stridente minceur d'herbe coupante, à son lyrisme d'harmonica rouillé qui déchiquette le tympan. Il festoie donc sur ses gardes, ce qui est peut-être la solution au succès, au drame d'être devenu un "petit quelqu'un" qu'on siffle pour l'accolade et le podium. Il se méfie de cette gloire qui graisse la patte et vous laisse la nostalgie, celle du temps où vous étiez mince, comme un marque-page.

Presse


Une bonne farce sur la mondanité littéraire parisienne avec tous les noms, les lieux, les bizarreries. Un petit chef-d'œuvre.
Yves Dolé, Les Informations Dieppoises.

C'est désopilant, le ton est unique dans la littérature française actuelle et le nouvelliste est un vrai Écrivain qui se frayera vite une place sur les rayons de la célébrité.
M.P., La Cité.

L'auteur existe pour l'œuvre. Et non l'inverse. Telle est la leçon sans surprise, mais plutôt sympathique, de cette farce pétillante, qui confirme l'agilité de plume de Vincent Ravalec.
Jean-Claude Lebrun, L'Humanité.

Voici un petit livre qu'il faudrait décréter d'utilité publique. Non seulement parce qu'il est, de bout en bout, franchement hilarant, ce qui n'est déjà pas si courant, mais encore parce qu'il a une vocation certaine à décourager bien des jeunes gens de se lancer à leur tour dans la carrière des lettres, s'imaginant - les pauvres - qu'être écrivain vous assure immanquablement "une cote d'enfer avec les gonzesses".
Bernard Le Saux, L'événement du jeudi.

Ravalec est le premier jeune auteur qui raconte avec autant de vérité ce qui arrive quand on devient écrivain, à savoir: tomber de haut.
Frédéric Beigbeder, ELLE.